AAL - Syndrome d'Aicardi - Parce que nos Filles sont X'ceptionn'Elles
Attention, nos Fleurs sont fragiles en hiver, voici quelques précautions à prendre ...








L'hygiène des mains contre les infections hivernales


Se laver les mains est le geste de base de l'hygiène, nécessaire pour éviter les transmissions de maladies.
Mais saviez-vous par exemple que l'on a plus de germes après s'être séché les mains à l'air chaud ? 
Se laver les mains régulièrement est un geste essentiel pour freiner la transmission des maladies.
Pour éviter ces petites maladies qui empoisonnent le quotidien, une prévention de tous les instants est nécessaire et notamment concernant l'hygiène.
Que ce soit des affections virales ou bactériennes, elles ont pour point commun de se transmettre d'individu à individu par l'intermédiaire des mains. Bien se laver les mains. Mais comment ? Tout d'abord avec de l'eau et du savon. 
De nombreuses personnes se nettoient les mains à l'eau, ce qui ne constitue en rien un lavage de mains.
Pour qu'il soit efficace, l'organisation mondiale de la santé recommande une durée de 30 secondes, en frottant suffisamment entre les doigts et sous les ongles pour bien éliminer tous les germes.
Pour se sécher les mains, système à air chaud ou serviette ? Utilisez la serviette, à condition qu'elle soit bien propre et sèche.

Sources:
Turner RB, Hendley JO.
Virucidal hand treatments for prevention of rhinovirus infection.
J Antimicrob Chemother. 2005 Nov;56(5):805-7




Le rhume 


Le rhume est une affection contagieuse qui se manifeste par une infection des muqueuses des voies respiratoires supérieures, qui peut être provoquée par un grand nombre de virus différents, notamment les rhinovirus, les coronavirus et le VRS.
Vu le grand nombre de virus causant le rhume, l’organisme ne parvient pas à s’immuniser contre l’infection. 
C’est la raison pour laquelle le rhume est une affection très répandue qui peut survenir plusieurs fois par an.
Les symptômes les plus fréquemment rencontrés en cas de rhume sont les suivants : nez qui coule, maux de gorge, toux, éternuements et souvent aussi une légère fièvre et des maux de tête.
Les personnes enrhumées se sentent souvent affaiblies et fatiguées.
L’obstruction nasale peut entraîner une surinfection bactérienne du larynx, des bronches, des poumons, des oreilles et/ou des sinus.
En l’absence de complications, l’infection disparaît dans les trois à dix jours.

Le rhume se transmet principalement par contact. Il suffit qu’une personne enrhumée éternue pour contaminer une autre personne.
Le virus du rhume peut par ailleurs survivre plusieurs heures sur un objet, tel qu’un stylo, un livre ou une tasse de café. On peut donc être contaminé sans avoir été en contact avec une personne enrhumée.

Signalons enfin qu’il est préférable de ne pas serrer la main d’une personne enrhumée, car celle-ci s’est probablement touchée le visage (en particulier le nez et les yeux) avec cette main. Le virus passe ainsi directement d’une personne à une autre.






Risques d’infection des voies respiratoires.


L’exposition à la fumée de cigarette et aux gaz d’échappement des voitures provoque une irritation et la formation de glaires dans les voies respiratoires.
La résistance aux infections s’en trouve nettement réduite.
Il est notoire que les enfants de parents fumeurs souffrent plus souvent d’infections des voies respiratoires et que ces infections sont souvent plus sévères.
Il en va de même pour les jeunes qui passent chaque jour au moins une heure en voiture.
La qualité de l’air dans la voiture est dix fois plus mauvaise qu’à l’extérieur.
Veiller à un air pur et éviter le tabagisme passif sont donc deux mesures importantes pour prévenir les infections des voies respiratoires.
Saviez-vous que passer une heure dans les embouteillages revient à fumer 17 cigarettes ?

Etant donné que les infections virales se transmettent d’une personne à l’autre par les contacts de main à main ou par les expectorations, une bonne hygiène des mains et l’adoption, tant par les enfants que par les parents/accompagnants, de bonnes mesures d’hygiène en cas de toux sont essentielles.
Se laver méticuleusement les mains deux à trois fois par jour peut réduire sensiblement le risque de contamination.
Les mouchoirs et serviettes en papier sont bien plus hygiéniques que les mouchoirs en tissu.
Augmenter se résistance est quoi qu’il en soit la meilleure façon de se protéger contre les infections.


Source : conseil de rédaction su site belge  ABCsanté : http://www.abcsante.com/
11/08


Dernière mise à jour : 07/11/2008