AAL - Syndrome d'Aicardi - Parce que nos Filles sont X'ceptionn'Elles
Pour la version imprimable, cliquez sur : TA pour SA



Comment la Taxe d' Apprentissage peut-elle aider la recherche sur le Syndrome d'Aicardi



Nature de la Taxe d'Apprentissage, généralités :


  • La taxe d'apprentissage est un impôt annuel obligatoire, payable au plus tard le 28 février.

  • Y sont assujetties les personnes ou sociétés, à activité commerciale ou industrielle, qui emploient un ou plusieurs salariés.

  • Le versement est  égal à 0,5 % de la masse salariale de l'année civile précédente.

  • Cette taxe est destinée à favoriser le développement de l'enseignement.

(pour plus d'informations, cliquez sur Loi n°71-578 du 16 juillet 1971)






Une Taxe oui, mais ... aussi une grande ressource, un investissement pour l'Avenir de la Recherche.



Certes, pour vous,
pour l'entreprise,
c'est une Taxe.





Mais pour le
elle est une ressource propre aujourd'hui indispensable.
Elle contribue à offrir à ses étudiants des formations de qualité, afin qu'ils deviennent les chercheurs de demain.





Cette Taxe est donc
un véritable investissement
pour l'Avenir, puisqu' elle concourt à  la formation de nouveaux chercheurs.








En versant la Taxe d'apprentissage au Laboratoire de génétique de Nancy, vous en aiderez ses étudiants, donc implicitement la recherche sur le syndrome d'Aicardi.


Pour cela, il suffit :

  • de compléter le bordereau de votre Organisme Collecteur de Taxe d'Apprentissage (OCTA) en indiquant comme bénéficiaire :
Le laboratoire de génétique/via la faculté de médecine de Nancy
CHU de Nancy/Brabois
Rue du Morvan
54500 Vandoeuvre
afin de vous assurer du reversement de l'intégralité de votre affectation.

  • de régler votre taxe,

  • de faire libeller votre reversement  au nom de :
l’Agent comptable de l’Université de Nancy I
et de le faire adresser à l’attention de :
Monsieur le Professeur Philippe Jonveaux
Laboratoire de génétique E3441
CHU de Nancy/Brabois
Rue du Morvan
54500 Vandoeuvre
qui le transmettra lui-même à la Faculté de Médecine.
 






Grâce à cet impôt obligatoire, vous aurez ainsi contribué à l'avancée de la recherche sur la maladie de nos filles


-Merci-








 






Dernière mise à jour : 04 février 2009